je suis quelqu’une de creative et douce

Introvertie complète, j’adore rester à la maison pour bricoler, ranger, et créer avec mes mains. Je suis toujours en train de travailler un projet, comme coudre une nouvelle couche lavable, ajouter des photos à notre album de famille, transformer les anciens vêtements, feutrer des décorations à l’aiguille… ou, bien sûr, créer des illustrations pour partager avec d’autres parents sur Instagram!

J’aime vivre dans la simplicité dans notre petite maison où je cuisine pleine de choses fait maison. On peut souvent me trouver dans la cuisine en train de fermenter de la choucroute, préparer du granola, cuisiner des recettes véganes ou récemment… tenter de faire cuire mon propre pain au levain! Je suis très passionnée par la nourriture et j’essaie de l’intégrer dans mon quotidien intentionnellement.

Quand je ne suis pas à la maison, j’aime préparer des pique-niques pour sortir dans la nature en famille. On adore remplir la voiture avec nos affaires afin de camper là où la route nous amène!

karawestern.com // Doula and Birthkeeper
depuis toujours, j’accueille les sentiments des autres.

J’adore écouter leurs rêves, leurs passions, leurs malheurs, les laisser vider leurs sacs. Ça me passionne de soutenir les autres, de les aider à trouver la joie et un objectif quand ils se sentent trop petits, trop faibles pour le réaliser eux-mêmes.

À l’université j’ai voulu devenir enseignante, ça me disait bien d’éduquer les autres d’une façon qui les mène à questionner encore plus. Après que je sois devenue maman, cette envie s’est exprimée dans mon rôle de doula.

je rends service aux femmes qui cherchent l’autonomie lors de leur grossesse et accouchement.

J’avais 23 ans quand je suis restée à la maison pour donner naissance à mon premier bébé, James. J’ai vécu un accouchement rapide et intense qui a nécessité un transfert à l’hôpital à cause d’une hémorragie postnatale. À mes yeux, son arrivée était parfaitement comme elle devait l’être. Je n’avais aucun regret face à comment ça s’est déroulé ou comment mon corps a réagi au choque de l’accouchement.

Malheureusement, trois ans plus tard je serais définie par ce moment dans ma vie. Pendant la grossesse de mon deuxième bébé, j’étais classée comme ”haut-risque”. À cause de ce titre, je n’avais pas le choix d’être suivie par une sage-femme libérale pour un accouchement à domicile. J’avais beaucoup de mal à accepter cette décision faite par des professionnels qui savaient peu sur ma personne, alors j’ai décidé de me lancer dans la recherche de l’accouchement physiologique et l’hémorragie postnatal. J’ai énormément appris pendant ce temps, mais la leçon qui m’a marquée le plus était que j’avais une voix. Je connais mon corps, je connais mon bébé et je croyais en ma capacité d’enfanter en sécurité et de façon autonome. J’avais seulement besoin de la force nécessaire pour suivre mes convictions.

Mon deuxième accouchement était court, mais passionné. J’ai accueilli Lola dans notre douche avec mon partenaire et mon fils de trois ans à mes côtés. J’ai pu l’attraper avec mes deux mains, c’était un moment tellement magnifique et euphorique; j’ai des frissons chaque fois j’y repense!

L’arrivée de ma fille m’a changé complètement. En sorte, cet événement à donner ”naissance” à la femme que je suis aujourd’hui. C’est grâce aux leçons que j’ai pu apprendre pendant cette grossesse et accouchement qu’enfin j’ai trouvé le pouvoir de me battre pour mes convictions et de soutenir autres femmes pendant qu’elles fassent le même. J’ai vécu un accouchement positif et un accouchement valorisant qui m’a rendu mon pouvoir. Les deux expériences enseignent leurs propres leçons, mais je peux maintenant voir ce qu’un accouchement autonome peut faire pour une femme.

mon envie est d’aider d’autres femmes à commander le respect et le soutien qu’elles méritent pour fleurir pendant la maternité.